Jeudi 19 Octobre 2017
Les 5 derniers articles
Les 5 derniers articles
Commentaires
Les 5 derniers commentaires
La consommation des ménages en biens recule en août
En août 2017, les dépenses de consommation des ménages en biens reculent de 0,3 % en volume* selon l'Insee, après une hausse de 0,6 % en juillet. La consommation de produits alimentaires est en nette baisse et les dépenses en énergie diminuent de nouveau.

Les dépenses alimentaires reculent nettement (−1,0 % après +0,5 % en juillet), tant dans les produits agricoles non transformés (fruits, légumes) que dans les produits agro-alimentaires (viandes, produits laitiers). La consommation de boissons diminue également.

Les achats de biens fabriqués augmentent plus modérément qu'en juillet (+0,3 % après +1,0 %), du fait notamment d'un ralentissement marqué des dépenses en habillement-textile.

Depuis mai, la consommation de biens durables est en hausse. Toutefois, les dépenses ralentissent en août (+0,3 % après +0,6 % en juillet). Les achats de biens d'équipement du logement marquent le pas. En effet, les achats de meubles et d'équipements de communication (smartphones) se replient, tandis que l'équipement audiovisuel (téléviseurs) reste dynamique.

Cependant, les dépenses en matériels de transport rebondissent (+0,4 % après −0,6 % en juillet), portées notamment par les achats de camping-cars et caravanes.

En août, les dépenses en habillement et textile continuent d'augmenter, mais à un rythme beaucoup moins soutenu qu'en juillet (+0,4 % après +3,3 %). En particulier, les achats de chaussures décélèrent nettement.

Les dépenses en « autres biens fabriqués » sont de nouveau en légère hausse (+0,2 % après +0,3 % en juillet). Les achats en parfumerie et produits d'hygiène ralentissent nettement après deux mois très dynamiques, tandis que les dépenses en articles de bricolage diminuent de nouveau.

La consommation d'énergie baisse légèrement pour le troisième mois consécutif (−0,2 % en août après −0,4 % en juillet et −0,2 % en juin). Les dépenses en produits raffinés sont presque inchangées (−0,1 %) : la hausse de la consommation d'essence atténue l'incidence du repli du fioul et du gazole.

Par rapport à l'estimation précédente, l'évolution des dépenses de consommation des ménages en biens en juillet 2017 est légèrement abaissée : +0,6 % contre +0,7 %. Depuis la précédente publication, de nouvelles informations ont été intégrées et les coefficients de correction des variations saisonnières ont été actualisés.

* Les volumes sont mesurés aux prix de l'année précédente chaînés (en milliards d'euros 2010) et corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS-CJO).
Publié le vendredi 29 septembre 2017
SQ 250-300
Les 10 derniers articles