Dimanche 24 Septembre 2017
Les 5 derniers articles
Les 5 derniers articles
Commentaires
Les 5 derniers commentaires
27e Forum Economique de Krynica
Après une discussion autour d'un panel de présidents (Georgie, Macedoine, Pologne), les fondamentaux de l'action polonaise en matière d'ouverture européenne ont été rappellés à une audience de 3 000 participants venus de toute l'Europe, débattre pendant 2 jours à Krynica, de sujets de société, politique intérieure et extérieure de l'union, sécurité, nouvelles technologies,...

Le président polonais a donc souligné combien l'Europe souffrait, non pas de trop vastes échanges, mais de son manque d'inclinaison à s'ouvrir. Il a proposé, en accord avec le président macédonien, que soit adoptée une "ligne de l'Est" sur ces questions d'actualité, faite d'un accueil des réfugiés et de l'étude au cas par cas des dossiers des migrants économiques. Le président georgien a saisi l'occasion pour rappeller combien son pays comptait sur l'Union pour accroître son développement en termes de nouvelles technologies... l'Europe 3.0 a été évoquée.

Même si à deux stades différents dans leurs échanges avec l'Union, la Macédoine, qui est déjà en accord de partenariat, tout autant que la Georgie, qui explore simplement des pistes de rapprochement, ont toutes deux appuyé fortement le dispositif européen.

La centaines d'ateliers proposés durant le forum a donné enfin l'occasion à des participants de s'exprimer sur le thème du Brexit, à l'ambassadeur du Royaume-Uni en Pologne de définitivement sceller le sort de son pays en tant que membre de l'Union, ou aux représentants respectifs de l'Ukraine et de la Russie d'aborder la crise des états frontaliers au travers d'un débat animé sur les conflits en mers Baltique et Noire, ainsi que leurs causes et conséquences (restriction de l'usage languagier, situation militaire,...).

Une discussion en aparté avec l'ambassadeur de France en Pologne a permis d'éclairer les investissements massifs de notre pays plus à l'Est - à hauteur de 18 milliards d'euros - et un échange informel avec un représentant du staff de la DCNS a mis en lumiere l'organisation d'un forum militaire dans lequel la France participera, s'ouvrant en Pologne dans 2 jours, de même que l'état d'avancement peu probant des négociations en cours pour qu'elle participe à la conception de sous-marins polonais.

Un Forum alimenté également par une exposition des champions polonais
En termes de NTIC, la firme publique Exatel est une vitrine technologique de l'Etat polonais, car elle concoit et produit des solutions de sécurité informatique, qui vont de la lutte contre les malwares, DDOS, bed-tests jusqu'à l'agréement d'un security control center permettant de tester certaines de ces solutions.

Là aussi, l'avenir réside dans la mutualisation Europeenne intégrant, aux dires de Marcin Drazan, un de ses Directeurs, l'impératif de confidentialité lié aux solutions touchant à la sécurité intérieure des Etats. Mais dans l'Europe du 21e siecle, quel sens la pression Etatique unique peut-elle encore recouvrir ?... 

Catherine Bodeau Pean
Publié le mercredi 6 septembre 2017
SQ 250-300
Les 10 derniers articles