Mardi 26 Septembre 2017
Les 5 derniers articles
Les 5 derniers articles
Commentaires
Les 5 derniers commentaires
Loi de Finances 2016 et comptabilité numérique des autoentrepreneurs : Une opportunité pour les fournisseurs de solutions
Aux termes de la Loi de Finances 2016, dès le 1er janvier 2018, les commerçants, restaurateurs ou autres professionnels ayant le statut d'autoentrepreneur, devront remplacer leurs tableaux Excel ou leurs fichiers Word par un logiciel de gestion certifié anti-fraude. Si cette évolution réglementaire offre des opportunités indéniables pour les éditeurs de logiciels de gestion et d'encaissement, ou les fournisseurs de caisses, elle nécessite un accompagnement des utilisateurs, souvent néophytes en la matière, souligne Benoît Motheron, Directeur Général de Bomgar France. Autre écueil, en cas de problème, le support doit être rapide et efficace pour ne pas pénaliser l'activité et le chiffre d'affaires.

Des opportunités commerciales pour les éditeurs et les fournisseurs de caisse

Cette nouvelle réglementation vise à lutter contre la fraude qui consiste à dissimuler des paiements reçus en espèces, au moyen de logiciels truqués. Pour les fournisseurs de caisse et les éditeurs de logiciels pour TPE/PME comme Sage, Ciel ou EBP, cette nouvelle exigence représente une opportunité commerciale sans précédent, explique Benoît Motheron qui nous livre son analyse. " Elle concerne, au bas mot, plusieurs centaines de milliers de professionnels. Néanmoins, ces nouveaux clients - commerçants, restaurateurs ou autres professionnels en autoentreprise - n'ont pour la plupart jamais utilisé de systèmes de ce type. Ils nécessiteront donc un accompagnement spécifique. Les fournisseurs devront fournir un service et un support technique optimal pour garantir la satisfaction des clients. En cas de problème, ils pourront être appelés à intervenir partout en France pour dépanner leurs nouveaux clients tout en devant minimiser les coûts. Ils devront alors miser sur une solution de prise en main et de dépannage à distance, sécurisée et fiable, pour apporter une réponse dimensionnée à cette problématique ".

Sécurité d'accès et prise en main à distance pour un dépannage agile

A cet égard, deux aspects essentiels sont à prendre en compte pour les utilisateurs nouvellement équipés. " D'une part, la sécurité des accès. En effet, la solution comptable intègre l'ensemble des données comptables et financières du professionnel ainsi que, le cas échéant, ses données clients. Or, parmi les autoentrepreneurs, la sauvegarde des données n'est pas un réflexe courant. Deuxième aspect : la prise en main à distance. Celle-ci est primordiale pour garantir la rapidité des interventions. Un petit commerçant, par exemple, ne possède souvent qu'un seul point d'encaissement et une seule licence de logiciel comptable. En cas de problème technique, il ne pourra donc pas interrompre son activité très longtemps, sous peine d'être pénalisé financièrement ". 
Publié le samedi 2 septembre 2017
SQ 250-300
Les 10 derniers articles