Vendredi 20 Octobre 2017
Les 5 derniers articles
Les 5 derniers articles
Commentaires
Les 5 derniers commentaires
Avec le SD-WAN la question n’est plus « si », mais « comment » !
Selon les derniers chiffres publiés par IDC, les revenus générés par les services et infrastructures SD-WAN devraient atteindre les 8,05 milliards de dollars en 2021. S’il y a encore deux ans les entreprises découvraient ce concept, la question se concentre davantage aujourd’hui sur son déploiement pour permettre aux organisations de rester les plus rentables possibles.

Pour Alexandre Chichkovsky, Global Network Evangelist chez NTT Communications, la question n’est plus de savoir si une entreprise doit déployer un SD-WAN pour améliorer sa performance réseau, mais plutôt comment s’y prendre pour assurer une migration fluide :

« Ces dernières années, les réseaux d’entreprise ont fait face à une pression inédite issue de la croissance du trafic généré par le cloud, la mobilité, l’audio et la vidéo. Les entreprises sont en effet de plus en plus décentralisées, l’infrastructure IT globale est de plus en plus complexe, coûteuse à mesurer et à sécuriser. Cela conduit à des augmentations vertigineuses de coûts liés au réseau, une mauvaise expérience de l'utilisateur final, des risques de sécurité accrus et un véritable cauchemar de gestion pour les équipes IT. Les réseaux définis par logiciel (SDN), à l'avant-garde de l'évolution du réseau actuel, ont permis de répondre à ces problématiques en offrant aux entreprises, via la virtualisation de leur infrastructure réseau, une plus grande agilité, flexibilité et des économies de coûts. Intégré dans le réseau étendu ou SD-WAN, le SDN est donc apparu comme l'approche optimale pour les entreprises.

En France, selon IDC, 61 % des entreprises interrogées envisagent un déploiement SDN axé sur le WAN d’ici deux ans. Bien que cela soit une excellente nouvelle pour le marché, il n’en reste pas moins que le SD-WAN n’est pas une offre "clé en main". Simple à première vue, il s’agit en réalité d’une solution complexe qui doit être exécutée avec soin pour répondre aux attentes et offrir des performances optimales. Elle nécessite en effet une compréhension détaillée de l'infrastructure et des applications existantes de l’organisation pour un déploiement sans accroc. De plus, l’étendue et la complexité de l'infrastructure informatique induisent une planification et une intégration précises. La solution doit, entre autres, gérer plusieurs types d'accès au réseau, tels que les connexions DSL, Ethernet et sans fil, et acheminer de nombreux types de trafics de manière sécurisée selon les stratégies de l'entreprise. Une fois implémenté, le SD-WAN permet aux organisations de comprendre et de contrôler les applications, de bénéficier d’une sécurité améliorée et d’une expérience améliorée pour les utilisateurs finaux.

Chaque organisation souhaite déployer une infrastructure SD-WAN en limitant au maximum toute interruption de ses activités quotidiennes. Pour ce faire, les entreprises doivent préparer le déploiement le plus en amont possible et envisager les cas de figure et pannes susceptibles d’intervenir sur le réseau. Le succès du déploiement reposera notamment sur l’analyse de l’environnement informatique de l’entreprise pour le comprendre et s’assurer que tout fonctionne ensemble pendant l’implémentation. Ensuite, diverses étapes allant de l’identification des routes prioritaires pour le transfert de données, la gestion des flux et la sélection des applications et sites prioritaires permettront d’assurer une migration fluide. L’aboutissement du projet sera favorisé par une surveillance continue du réseau, non seulement pendant la phase de déploiement, afin d’observer sa résistance à la pression, mais également en s’appuyant sur les données collectées à partir des systèmes de monitoring en place pour fournir une visibilité complète du WAN et des performances applicatives.

Si le déploiement d’un SD-WAN reste complexe, son adoption n’en est pas moins plébiscitée à l’heure du tout connecté. Il s’agit incontestablement d’un investissement pertinent pour les organisations et leurs utilisateurs finaux qui souffrent aujourd’hui de problèmes de latences, de pertes de paquets, d’encombrement de la bande-passante, et qui sont vulnérabilisés par les menaces de sécurité. C’est pourquoi la réorganisation de leurs réseaux par une architecture SD-WAN ne pourra que leur permettre une amélioration de leur performance et de leur productivité.
»
Publié le mardi 8 août 2017
SQ 250-300
Les 10 derniers articles