Vendredi 28 Juillet 2017
Les 5 derniers articles
Les 5 derniers articles
Commentaires
Les 5 derniers commentaires
TPE/PME : un accès encore difficile aux financements
Le dynamisme des startups et PME du numérique représente un important levier de croissance et de compétitivité pour l’économie française. Elles sont pourtant confrontées à de nombreuses difficultés pour leur financement, qu’elles choisissent de s’adresser à des acteurs publics et privés. 

Les PME du numérique se caractérisent par des besoins de financement importants, pour la croissance de leurs activités en France comme pour l’innovation et la R&D (en tête des objectifs de 51% des entreprises), et le financement de leur besoin en fonds de roulement (en tête pour 43% des entreprises). Or, l’accès au financement est encore perçu comme difficile, même si l’année 2016 a vu une amélioration de la situation : 40% des entreprises disent avoir des difficultés à trouver ou obtenir des financements (53% en 2015, 43% en 2014).

« Le développement sur de nouveaux marchés, à la fois en France et à l’international, comme l’innovation et la R&D, demeurent les principaux objectifs de la recherche de financement, explique Laurent Baudart, Délégué général de Syntec Numérique. Nous espérons que ce quinquennat qui débute permettra de créer les conditions du développement de l’ensemble du secteur numérique, et notamment de ses startups et PME ».

Au-delà des habituels stades problématiques que sont l’amorçage (pour 17% des entreprises) et le capital-développement (29%), l’ensemble de la chaîne de financement est jugé sévèrement par plus d’un tiers des entreprises (31%).

Sans surprise, les banques restent les premières sources de financement pour 49 % des entreprises et 72% d’entre elles sont d’ailleurs satisfaites des relations avec leur banquier. L’action des business angels est jugée plus positivement (pour 51% des entreprises) que celle des fonds d’investissement (35%) ou des banques (24%).

Le dispositif du Crédit d’Impôt-Recherche (CIR) est devenu incontournable pour les startups et PME du numérique : elles sont 94% à le connaître et 64% à l’utiliser. 50% des entreprises jugent positivement l’action de Bpifrance ; et 60% ont déjà utilisé ses services (54% en 2015 et 43% en 2014).


Publié le vendredi 7 juillet 2017
SQ 250-300
Les 10 derniers articles