Mercredi 20 Septembre 2017
Les 5 derniers articles
Les 5 derniers articles
Commentaires
Les 5 derniers commentaires
La Haute-Garonne déploie la 4G pour palier aux lacunes de l'ADSL
Afin de couvrir le territoire le plus vite possible en Très Haut Débit (30 Mbps), le département de la Haute-Garonne s'est appuyé sur le groupement composé d'Altitude Infrastructure Exploitation (Groupe Altitude Infrastructure) et d'Alsatis Réseaux (Groupe Alsatis). Et c'est la technologie 4G qui a été choisie pour cela.  

Altitude Infrastructure a, en effet, décidé de tester la technologie LTE permettant soit disant de garantir des débits élevés aux usagers connectés, grâce à l'utilisation d'une bande de fréquence dédiée. L'expérimentation a démarré en avril 2016 avec deux sites pilotes (Rieux Volvestre et Latrape) créés en parallèle du réseau Wimax existant. L'objectif étant de vérifier la disponibilité du débit, la capacité du réseau à tenir la charge, la couverture géographique du service, les conditions de migration du service, etc.

Les tests s'étant avérés concluants, le 3 février dernier, le département a démarré le déploiement de ce réseau 4G à l'échelle départementale. Quatre volets sont d'ores et déjà mis en œuvre :
  • le redimensionnement de l'ossature générale du réseau (réseau de collecte et de rapatriement en faisceaux hertziens) géré par Altitude Infrastructure Exploitation,
  • la bascule des 33 stations de base WiMAX (3,5 Ghz) actuelles sur la technologie 4G fixe et la création de 16 nouvelles stations gérées par Altitude Infrastructure Exploitation,
  • la montée en débit des 21 stations de base Wifi actuelles et la création de 30 nouvelles, opérées par Alsatis Réseaux dans la bande des 5,4 Ghz (desservant à 30Mb/s),
  • la migration des 1 400 clients actuels (changement d'antenne), gérée par Altitude Infrastructure Exploitation et Alsatis Réseaux selon leurs réseaux et expertises respectives.
Cette nouvelle technologie exige le remplacement matériel de l'ensemble du parc existant sans impact financier pour l'usager. Le chantier s'achèvera début 2018. À terme, ce réseau couvrira près de 37 000 prises éligibles dont le débit est actuellement inférieur à 4Mb/s.
Publié le lundi 13 février 2017
SQ 250-300
Les 10 derniers articles