Mardi 27 Juin 2017
Les 5 derniers articles
Les 5 derniers articles
Commentaires
Les 5 derniers commentaires
53% des entreprises ont été victimes d'un ransomware en 2016
Trend Micro a voulu évaluer le degré de préparation des entreprises face aux attaques de type ransomware et savoir de quelle façon elles y ont répondu le cas échéant.

53 % des 225 entreprises américaines sondées déclarent avoir été victimes d'une attaque de ransomware en 2016 et 42 % avouent ne pas avoir connaissance de la fréquence des attaques qu'ils subissent. Malgré tout, 59% des responsables de la sécurité informatique estiment que les solutions qmises en place pour se prémunir de ces attaques ont une efficacité supérieure à la moyenne. Ces chiffres soulignent bien le décalage qui existe entre la perception que les entreprises ont des solutions de sécurité implémentées et le nombre d'attaques de ransomware effectives.

Selon Trend Micro, il se crée en moyenne plus de 10 nouvelles familles de ransomware par mois. Un phénomène en forte croissance confirmé par l'étude puisque 19 % des entreprises sondés disent être victimes d'attaques de ransomware plus de 50 fois par mois. Et pour une majorité de répondants (60 %), la négligence des collaborateurs est le principal vecteur d'attaques : 65 % des ransomware proviennent en effet d’un site compromis sur lequel un salarié s’est rendu après avoir cliqué en toute confiance sur un lien infecté dans un email. Pour Tom Field, Vice-président de la rédaction au sein d’ISMG, "il est capital que l’année 2017 soit synonyme d’une augmentation drastique de formation et que des campagnes de sensibilisation aux risques soient mises en place au sein de chaque entreprise". 

Si les ransomwares provoquent inévitablement une interruption d’activité, 77 % des sondés déclarent n'avoir jamais payé de rançon. Car pour se protéger de ce fléau, les entreprises s'appuient sur des plans de sauvegarde et de restauration des données (78 %). Or, une stratégie de défense holistique serait plus efficace. "En effet, une approche en profondeur dotée d'une protection efficace à la fois sur les passerelles email et web, les Endpoints, les réseaux et les serveurs, protégera plus efficacement les entreprises et atténuera les risques d’attaques" recommande Trend Micro.


Publié le mercredi 8 février 2017
SQ 250-300
Les 10 derniers articles